3 questions à se poser avant d’emprunter

Concrétiser des projets de vie ou faire un achat important ? Le crédit est la solution financière pour vous aider à réaliser vos envies. Pourtant, il faut penser à quelques questions à se poser avant d’emprunter puisque ce système est basé sur l’engagement. Les établissements financiers prennent donc leurs vérifications très au sérieux dans les termes de ce contrat.

À combien s’élève votre apport personnel ?

L’apport personnel correspond à la somme (généralement en liquide) que le souscripteur peut investir dans son projet. Cet apport peut avoir plusieurs provenances comme un héritage, des donations, une épargne, prêts à taux zéro ainsi que tout autre avoir que l’établissement financier jugerait acceptables. À mesure que l’apport personnel est élevé, le taux d’intérêt sera avantageux pour le souscripteur – à condition également de bien le négocier. Cela s’explique par le fait que la banque accorde plus de confiance aux personnes qu’ils jugent aptes à les rembourser.
En moyenne l’apport minimal est aux environs de 10 % du montant emprunté. Toutefois il est plus conseillé d’atteindre les 20 ou 30 % pour maximiser les chances d’obtenir l’emprunt. En effet, la banque a le droit de refuser d’accorder un emprunt.

Êtes-vous solvable à cet emprunt ?

Parmi les critères les plus importants pour l’obtention d’un crédit, il y a la solvabilité du souscripteur. Au moment de signer le contrat, le demandeur s’engage à rembourser la totalité de son emprunt en plus des intérêts. Il est donc nécessaire que la somme du crédit soit compatible avec les avoirs financiers. Vous devez donc justifier auprès de la banque la stabilité de vos revenus en plus de votre taux d’endettement – dont le seuil autorisé est de 33 % du revenu total du foyer. Le crédit n’est pas accordable si les mensualités dépassent le tiers de ce même revenu. Un bas taux d’endettement permet également de négocier un meilleur taux d’intérêt.

Quelles sont les garanties et durées du crédit ?

Dans sa procédure habituelle, la banque s’octroie des garanties en guise de dédommagement pour des éventuels impayés. Ces garanties peuvent prendre soit la forme d’hypothèque, de privilège de prêteur de deniers ou encore de caution. Il est possible également pour les souscripteurs de faire appel à une assurance pour mieux se protéger, il n’est d’ailleurs pas rare pour certaines banques d’en faire une obligation. Quant à la durée du crédit, elle est déterminée par l’établissement financier selon plusieurs critères comme les revenus, ou l’âge ou capacités d’endettement, etc. Il est toutefois plus pratique d’avoir une courte période de remboursement puisque le taux d’intérêt augmente le montant du crédit à mesure que le temps passe.

Quelques réglementations du crédit auto ou moto en France
Comment trouver le meilleur crédit auto ?