L’assurance au kilomètre : 3 choses à savoir

Même, en roulant peu, on tient toujours à bénéficier d’une bonne couverture. Si tel est votre cas, alors l’assurance au kilomètre est ce qu’il vous faut. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelles sont les offres disponibles et quelles sont les conditions pour pouvoir souscrire ?

Ce qu’on entend par assurance au kilomètre

Le principe de l’assurance au kilomètre est tout ce qu’il y a de plus simple : le montant de votre cotisation est fixé selon le nombre de kilomètres que vous parcourez chaque année. Avec cette formule sur-mesure, vous profitez d’une offre adaptée à vos besoins réels.

Elle vous convient donc si vous utilisez rarement votre véhicule assuré. Cette offre n’est pas uniquement réservée aux voitures, vous pouvez également souscrire une assurance quad au kilomètre sur assurance-quad-immediate-en-ligne.com.

Les différentes formes d’assurance auto au kilomètre

Sur le marché, vous avez le choix entre trois formes d’assurance au kilomètre :

– L’assurance auto au forfait : cette forme consiste à décider avec votre assureur la limite de kilométrage à ne pas dépasser. Une vérification du compteur de votre véhicule a donc lieu au moment de l’engagement, ensuite chaque année. Vous devez donc vous acquitter d’une pénalité en cas de dépassement du forfait établi.

– L’assurance auto Pay as you drive : avec cette formule, la cotisation à payer est relative au nombre de kilomètres réalisés par année. On peut dire qu’elle est ce qui répond le plus au sens du terme. Cette couverture requiert l’installation d’un boîtier GPS. Selon votre assureur, la pose de ce dispositif peut être payante ou gratuite.

– L’assurance auto Pay how you drive : c’est une assurance qui s’ajuste au style de conduite du conducteur. Ainsi, en adoptant une conduite souple, vous verrez le prix de votre contrat baissé.

Pour savoir quelle offre vous convient le plus, effectuez une estimation du nombre de kilomètres que vous effectuez sur une année.

Quelles sont les conditions de souscription d’une assurance au kilomètre ?

Que signifie réellement rouler peu ? Pour que l’assurance au kilomètre soit vraiment bénéfique pour vous, vous devez parcourir moins de 8 000 km par an. De cette manière, vous allez pouvoir réaliser une importante économie de 30%  sur votre prime.

Souvent, l’installation d’un boîtier GPS est considérée comme étant un inconvénient de cette forme d’assurance. C’est l’une des conditions de souscription de cette couverture. En plus de révéler le nombre de kilomètres parcourus, il retient également différentes informations telles que votre comportement d’automobiliste, vos déplacements, etc. Cependant, vous n’avez pas à vous inquiéter, car vous serez protégé par les règlements de la CNIL en ce qui concerne la collecte et le traitement des données.

Assurance quad : petit guide des démarches administratives
3 bons réflexes à avoir en cas de sinistre