Suis-je assuré si je fais essayer mon moto à un potentiel acheteur ?

Avant de vous lancer dans un essai pour votre moto, il est fortement conseillé de revoir les termes de votre contrat d’assurance. Vous devez vérifier les conditions liées au prêt de votre guidon.

Privilégier l’assurance lors de l’essai d’un potentiel acheteur

L’essayage d’une moto est courant avant de décider d’acheter définitivement. Il s’agit d’une étape importante pour permettre à l’acheteur de ne pas se faire piéger lors de son achat. Il est possible de rencontrer des situations défavorables lors de l’essai. Il existe une assurance pour potentiel futur acheteur. Pour plus de détail, cliquez ici. Comme l’acheteur n’est pas encore engagé, l’assurance moto est souscrite au nom du vendeur. En effet, c’est l’assurance du vendeur qui se chargera des éventuels dégâts engendrés par la moto. Le vendeur doit signaler son désir de vendre sa moto afin de prévoir l’essayage. L’assurance du vendeur couvre le véhicule. Une fois la moto achetée, l’acheteur doit obligatoirement être souscrit à une assurance. La majorité des contrats d’assurance assure la possibilité pour l’assuré de prêter ou de faire essayer sa moto.

Assurance moto pour couvrir le potentiel acheteur

Dans le cadre d’une vente, l’assurance du vendeur garanti la possibilité de réaliser un essai avant l’achat de la moto. Normalement, il s’agit d’un prêt à titre exceptionnel sur une courte durée. L’essai ne doit pas être rémunéré. Force est de constater que le conducteur lors de l’essai doit avoir un permis de conduire valide. Le vendeur doit obligatoirement exiger cette preuve pour faire valoir l’essai. L’essayage d’une moto est un prêt à titre privé. Des conditions peuvent être exigées par l’assurance.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance moto lors d’un essai

Pendant l’essayage, il existe des possibilités de faire face à un accident. Dans le cas où le conducteur exceptionnel est considéré comme étant le responsable de l’accident, l’assureur adverse sera dans le devoir de prendre en charge tous les préjudices. Dans le cas où le sinistre a été causé par un tiers, la garantie responsabilité civile prendra en charge la couverture des dommages corporels et matériels de l’accident. Il est possible que l’essayeur soit la principale cause d’un accident, les dégâts seront pris en charge à condition que le vendeur soit souscrit à une assurance tous risque. Vous devez vous prémunir d’un maximum de preuve avant de faire essayer votre moto. Il s’agit de conserver des preuves liées à la vente de la moto. Le but est de pouvoir se justifier auprès de votre assureur en cas d’incidents.

3 conseils pour remplir votre déclaration de cession de véhicule
Quelles formalités pour une demande de changement de propriétaire ?