Comment choisir la viscosité huile moteur ?

Huile moteur

En parlant d’huile, on pense surtout à sa viscosité car c’est le principal critère auquel on se réfère lors de tout achat d’huile moteur. Pour choisir viscosité huile moteur, il faut vérifier les indices de viscosité. Ceux-ci représentent surtout la capacité particulière qu’a l’huile à s’accrocher à un support. Et ce, selon une température précise.

Choisissez la viscosité d’une huile moteur

Il faut comprendre que quand une huile est plus visqueuse, celle-ci coulera donc moins vite. Avec de la température toutefois, la viscosité de l’huile va diminuer. Et c’est ce qui va poser problème à la bonne lubrification du moteur. Sachez aussi que si une huile est trop fluide, celle-ci ne fait plus son travail. De même, si elle ne l’est pas assez, la pompe ne peut plus la faire circuler à l’intérieur du circuit.

Généralement, il vous faut juste suivre les préconisations du constructeur et choisir viscosité huile moteur selon les spécificités requises dans le carnet d’entretien. Il peut par exemple y avoir des normes spécifiques en supplément comme 505.00 destinés à certains moteurs VW ou bien LL04 pour BMW. Visitez la page si vous souhaitez choisir viscosité huile moteur.

L’huile moteur : son rôle

Les éléments métalliques et mécaniques des véhicules ont besoin d’être lubrifiés. C’est ainsi, le rôle de l’huile moteur. D’autre part, elle les protège contre l’action de la corrosion. Elle sert à garder le moteur propre et permet d’attraper tous dépôts de boues ainsi que les diverses particules fines et métalliques se trouvant au niveau du circuit moteur. Le fonctionnement du moteur devient ainsi optimal. Enfin, l’huile moteur permet également le refroidissement de quelques parties du moteur dont : plus particulièrement des éléments que le liquide de refroidissement ne peut refroidir. Notamment, le vilebrequin, les pistons, l’arbre à cames…

Les huiles moteurs sont de différents types

On peut trouver : les huiles monogrades et les huiles multigrades. Afin de choisir viscosité huile moteur, il faut prendre en considération ce qui suit.

Les huiles monogrades sont plus particulièrement destinées à des véhicules anciens et sont segmentées en 2 catégories.

Il y a celles destinées  à une utilisation hivernale. Ce sont celles qui possèdent la lettre « W » ou Winter en anglais (hiver). On remarque les notes SAE 0W, 25W, 20W, 15W, 10 W et  5W. Ces huiles sont caractérisées par une faible viscosité. Elles sont plus fluides.

D’autre part, il y a les huiles monogrades faites pour une utilisation estivale. Ce sont celles qui n’ont pas la mention « W ». Ce sont des huiles à forte viscosité possédant les indices SAE 20, 40 ou 50…

Les huiles multigrades, quant à elles ont été conçues pour les véhicules actuels. Elles sont utilisables pendant n’importe quelle saison et sont munies de 2 indices de viscosité. Notamment le 5w30 par exemple, le 15w40, ou encore le 10w40… La valeur précédant  le « W » est signe de l’indice de viscosité hivernal. Celle qui se situe après correspond à l’indice par temps chaud.

Le premier chiffre est signe de la capacité à démarrer à froid. Donc, quand la valeur est plus faible, la capacité à démarrer à froid est meilleure. Pour le second chiffre, à mesure que le nombre devient de plus en plus élevé, l’étanchéité du moteur ainsi que sa protection sont de plus en plus assurées. Quand le nombre devient de plus en plus bas, la réduction des frottements entre les blocs devient plus efficace.

Trouver un centre de lavage auto à Besançon
Connaitre les différents types de parallélisme et leurs coûts